mardi, 17 mai 2022 •

219 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

1ère édition de l’Africa Digital Economy Forum

L’economie numérique au cœur des enjeux d’une Afrique en mutation




La première édition de l’Africa Digital Economy Forum, organisée par La Tribune Afrique en partenariat avec Huawei, s’est tenue en ligne le jeudi 2 décembre 2021.

Le Forum de l’Africa Digital Economy Forum a été organisé afin de mettre l’économie numérique au cœur des enjeux de l’Afrique et d’aboutir à des actions concrètes, tant en matière d’investissements qu’au niveau de la règlementation du secteur numérique. « Je salue l’initiative qu’est l’Africa Digital Economy Forum, visant à promouvoir l’économie numérique en Afrique autour des problématiques telles que la stratégie et la formation digitale, la formation des talents, les infrastructures réseaux et l’innovation », a affirmé le Président de la République du Sénégal, Monsieur Macky Sall.

L’événement a débuté avec deux discours tenus respectivement par Delphine CHENE, Présidente de La Tribune Afrique et Catherine CHEN, Vice-Présidente et Directrice du conseil d’administration de Huawei. Soulignant les liens qui unissent le Groupe au continent africain, Catherine Chen a rappelé les ambitions de Huawei en matière de responsabilité sociale.

« Nous assumons notre responsabilité sociale à travers des investissements de taille partout dans le monde, et plus spécifiquement en Afrique. Nous nous positionnons par exemple au Sénégal à travers l’accompagnement de 60 écoles, tout comme nous contribuons à la construction d’infrastructures novatrices en Éthiopie. Ainsi, sur le continent africain, Huawei se veut être un partenaire de développement, apte à accompagner le continent dans l’expression de son potentiel plein et entier », a-t-elle affirmé.

S’en sont suivis des débats animés par des intervenants prestigieux, parmi lesquels Roger ADOM - Ministre de l’Economie Numérique, des Télécommunications et de l’Innovation de la République de Côte d’Ivoire, Yankhoba DIATTARA, Ministre de l’Économie Numérique et des Télécommunications du Sénégal, Papa Amadou SARR, Ministre-Délégué Général à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes à la Présidence de la République du Sénégal, Alpha BARRY Président Directeur Général d’Atos Afrique, Cristina DUARTE, Conseillère Spéciale des Nations Unies pour l’Afrique, Catherine CHEN, Vice-Présidente et Directrice du Conseil d’Administration de Huawei, Colin HU, Président Cloud & AI de Huawei Northern Africa, Mohamed BEN AMOR - Secrétaire Général AICTO, Mohammed Tawfik MOULINE, Directeur Général de l’Institut Royal des Études Stratégiques, Huria ALI MAHDI, Ministre Ethiopien de la Technologie et de l’Innovation, Lacina KONÉ, Directeur Général de Smart Africa, Élisabeth MEDOU-BADANG, Directrice de Zone et Porte-parole pour Orange en Afrique et au Moyen-Orient, Malek KOCHLEF, Directeur Général de la Coopération Internationale du Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Tunisie, Amane DANNOUNI, Directeur Général & Partenaire au BCG, Didier ACOUETEY, Président de AfricSearch, Omar SEGHROUCHNI, Président du CNDP mais aussi Aboubacar KARIM, CEO et co-fondateur de Investiv Group.

Échanges sur les problématiques de l’économie numérique

L’Africa Digital Economy Forum a notamment a été marqué par la tenue de plusieurs tables rondes, keynotes et autres prises de paroles structurantes, mettant en avant les principales problématiques de l’économie numérique telles que l’accélération du développement de l’infrastructure numérique en Afrique, les perspectives de l’économie digitale, ou encore la formation des talents nécessaire au développement numérique du continent.

Selon Colin HU, Président Cloud & AI de Huawei Northern Africa :« la digitalisation est un voyage : pour la ville, elle a une valeur sociale, tandis que pour les entreprises, elle a une valeur commerciale. En ce sens, Huawei s’engage à la promouvoir à travers des investissements, mais aussi des études approfondies. Nos rapports - à l’image de « Intelligent World 2030 » - peuvent servir de référence en la matière : ils ont vocation à guider, ou tout au mieux à inspirer les organisations publiques comme privées dans leur stratégie ».

Roger ADOM, Ministre de l’Economie Numérique, des Télécommunications et de l’Innovation de la République de Côte d’Ivoire a quant à lui tenu à rappeler l’importance de la coopération entre états africains mais aussi entre secteurs privé et public, dans le développement des écosystèmes numériques sur le continent : « Le renforcement de l’économie numérique en Afrique nécessitera une forte collaboration inter-état. Des initiatives prometteuses et d’ampleur sont déjà mises en place, à l’image de Smart Africa. A travers ce projet, les états partagent les meilleures pratiques, dans une approche partenariale. Une étroite collaboration entre les secteurs publics et privés est aussi de mise, pour susciter des investissements durables, et accélérer le développement de l’Afrique ».

Cependant, malgré la transformation digitale véritable que connaît le continent depuis une quinzaine d’années, le taux de pénétration d’internet ne s’y élève qu’à 39,8%. Yankhoba DIATTARA, Ministre de l’Économie Numérique et des Télécommunications du Sénégal, a ainsi souligné l’importance de l’inclusion dans le développement des écosystèmes digitaux en Afrique :« Partout sur le continent, le taux de pénétration d’internet est de 39,8%, de la même manière que 30% de la population issue du continent vit dans une zone de connectivité sans pour autant y avoir accès - en raison notamment des coûts trop élevés. Nous sommes persuadés ainsi que la connectivité doit s’accompagner d’une « abordabilité ». Si nous remportons ce défi, l’Afrique pourra atteindre les 70% de connectivité. Plus que la qualité des infrastructures, la mise à disposition de leur accès pour toutes les strates des sociétés africaines doit être prise en compte ».

Transformation digitale africaine inclusive

Papa Amadou SARR, Ministre-Délégué Général à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes à la Présidence de la République du Sénégal, a lui aussi défendu l’idée d’une transformation digitale africaine inclusive et portée par la jeunesse : « Le continent africain est conscient du fait qu’il faut former sa jeunesse – soit 60% de la population totale - afin de répondre aux exigences croissantes du marché du travail, chaque jour plus professionnalisant. Pour ce faire, il convient de mettre l’accent sur les politiques de formation, tout en privilégiant l’enseignement des compétences liées aux nouvelles technologies ».

Les infrastructures restent néanmoins l’une des clés du développement de l’économie numérique en Afrique. En ce sens, Elisabeth MEDOU BADANG, Directrice de Zone et Porte-parole pour Orange en Afrique et au Moyen-Orient, a déclaré :« La construction et le renforcement des infrastructures numériques en Afrique constitue l’un des enjeux les plus importants pour le développement du continent. Ainsi, partout en Afrique, les états se doivent d’assurer un cadre stable, au sein duquel peut éclore une économie numérique inclusive et rentable ».

Lacina KONE, Directeur Général de Smart Africa, appuie ce positionnement, en ajoutant : « Partout sur le continent, une véritable volonté politique a émergé au niveau des chefs d’État, pour saisir le train de ce qu’on appelle déjà la 4ème révolution industrielle. Une dynamique bienvenue : nous sommes convaincus que la gouvernance au sein de la transformation numérique doit être au centre du développement socio-économique de toutes les nations africaines. Plus que jamais, il faut que les instances de décision basent leurs stratégies sur l’économie numérique ».

Enfin, si les bouleversements occasionnés par la pandémie du Covid-19 ont fragilisé une partie des économies du continent, force est de constater que cette crise, en y accélérant la transformation digitale de manière considérable, a rapproché l’Afrique de son destin. Cristina DUARTE, Conseillère Spéciale des Nations Unies pour l’Afrique, a conclu la conférence à travers ces mots :« La pandémie de la Covid-19 est une épreuve créatrice d’opportunités : elle a planté les germes d’une nouvelle imagination de la structure économique africaine à grande échelle, en accélérant des tendances telles que la numérisation. Le changement est en marche partout en Afrique : le continent doit se saisir de la transformation digitale en cours pour accéder au développement qui lui est promis ».

A propos de Huawei

Fondée en 1987, Huawei est l’un des principaux fournisseurs mondiaux d’infrastructures de technologies de l’information et des communications (TIC) et d’appareils intelligents. Nous comptons plus de 197 000 employés, et nous opérons dans plus de 170 pays et régions, au service de plus de trois milliards de personnes dans le monde.

Notre vision et notre mission consistent à apporter le numérique à chaque personne, foyer et organisation pour un monde intelligent et entièrement connecté. À cette fin, nous allons favoriser la connectivité omniprésente et promouvoir l’égalité d’accès aux réseaux ; apporter le cloud et l’intelligence artificielle aux quatre coins du monde pour fournir une puissance informatique supérieure là où vous en avez besoin, quand vous en avez besoin ; construire des plateformes numériques pour aider toutes les industries et organisations à devenir plus agiles, efficaces et dynamiques ; redéfinir l’expérience utilisateur avec l’IA, en la rendant plus personnalisée pour les individus dans tous les aspects de leur vie, qu’ils soient à la maison, au bureau ou en déplacement.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

4 décembre 2021 par Akpédjé Ayosso




Le Roi Mohammed VI rend hommage aux FAR


14 mai 2022 par Ignace B. Fanou
A l’occasion du 66ème anniversaire de la création des Forces Armées (...)
Lire la suite

SM. Mohammed VI compatit à la douleur du peuple émirati


14 mai 2022 par Ignace B. Fanou
Le Roi du Maroc présente au nom de son Royaume ses sincères condoléances (...)
Lire la suite

La Coalition mondiale déterminée à en finir avec Daech


13 mai 2022 par Ignace B. Fanou
Une Réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech, s’est (...)
Lire la suite

SM. Mohammed VI lance la construction d’un hôpital futuriste


6 mai 2022 par Ignace B. Fanou
Le Royaume du Maroc veut s’offrir un hôpital de référence et de grand (...)
Lire la suite

L’effondrement d’un immeuble résidentiel à Lagos fait huit morts


2 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Huit personnes sont mortes dans l’effondrement d’un immeuble résidentiel (...)
Lire la suite

The Coca-Cola Company s’engage envers les consommateurs africains


28 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
L’équipe de direction de l’unité opérationnelle africaine de la Compagnie (...)
Lire la suite

‘’L’opération militaire spéciale de la Russie va se terminer très (...)


15 avril 2022 par Ignace B. Fanou
Le parti « Russie Unie » a organisé, ce vendredi 15 avril 2022, par (...)
Lire la suite

Le Nigeria ouvre des stocks stratégiques de céréales pour prévenir la (...)


13 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
Le président nigérian Muhammadu Buhari a ordonné l’allocation de 40.000 (...)
Lire la suite

Les ministres africains de l’agriculture se concertent à Malabo


12 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
Sur l’île de Malabo, capitale de la Guinée équatoriale, les ministres de (...)
Lire la suite

Une conférence de presse de l’Eglise Shincheonji réunit 1 500 (...)


5 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
L’Église Shincheonji de Jésus, le Temple du Tabernacle du Témoignage a (...)
Lire la suite

Highland Titles remporte le record du plus grand hôtel à insectes du (...)


4 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
Lundi 28 mars 2022, la société de conservation Highland Titles a (...)
Lire la suite

Brahim Ghali fait économie de vérité


3 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
Le Chef du Front Polisario a accordé une interview au journal El Mundo (...)
Lire la suite

Les travaux de rénovations entrepris par Nectar Group


31 mars 2022 par La Rédaction
Le port de Freetown illustre parfaitement le regain de dynamisme du (...)
Lire la suite

Le Japon et l’Afrique renforcent leur partenariat pour accélérer le (...)


30 mars 2022 par Akpédjé Ayosso
À l’issue d’une réunion ministérielle virtuelle tenue les 26 et 27 mars (...)
Lire la suite

Catholic Relief Services et ses partenaires prônent une gestion (...)


29 mars 2022 par Akpédjé Ayosso
L’ONG Catholic Relief Services (CRS) a pris part à la 9e édition du Forum (...)
Lire la suite

Les Pays-Bas et la BEI intensifient leur soutien à des projets (...)


25 mars 2022 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Lors du Forum mondial de l’eau, il a été convenu d’un nouvel appui de 25 (...)
Lire la suite

Ecobank Côte d’Ivoire franchit pour la 1ère fois le seuil de 35 milliards (...)


25 mars 2022 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Suite au Conseil d’administration tenu, le 2 mars 2022, sous la (...)
Lire la suite

L’Africa Investment Forum, catalyseur de financement pour l’autoroute (...)


23 mars 2022 par Akpédjé Ayosso
L’autoroute Abidjan-Lagos, longue de 1081 kilomètres, est l’un des (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires