dimanche, 1er août 2021 •

193 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Nouveau Départ et syndrome de Judas

(Par Roger Gbégnonvi)




​« Mais Jésus dit à Judas : ‘’Ami, fais ta besogne’’ » (Math. 26/50). On connaît la suite. Et que, presque dans la même veine que Judas, une petite bande béninoise du fric, aimant le Bénin d’un amour fort vénal, fit parcourir à ce pays sien un chemin de croix de son cru dans l’intention d’annuler le Nouveau Départ, appelé aussi Rupture, rupture d’avec les satrapes.
​Se souvenir du 14 avril 2018 à Djeffa, caverne argentée de l’un d’eux. Ils s’y réunirent avec d’autres de l’opposition politique, comme naguère à Jérusalem, « dans le palais du Grand Prêtre, qui s’appelait Caïphe » (id. 26/3). Sans doute la réunion de Djeffa fixa-t-elle pour 2019 le retour à la satrapie. Aussi, au début du mois de mars 2019, des chasseurs de Kilibo oublièrent le gibier. Fusils bricolés et autres armes artisanales au poing, ils barrèrent la voie nord-sud : fin du flux des personnes et des biens. La police locale débordée, l’Etat fit appel à l’armée pour l’épauler. Des blessés parmi les forces de l’ordre. Ni morts ni blessés parmi les assaillants !? Cadavres et blessés emportés par les leurs mercenaires pour cacher leur provenance !? Le chef de la confrérie des chasseurs de Kilibo déclara plus tard qu’aucun des siens n’avait participé au complot et que lui, leur patron, n’avait donné aucun ordre de barrer quelque voie. Cela étant, la croix venait d’être chargée sur les épaules du Bénin.
​Et il fut arrêté de lui faire gravir rageusement le calvaire du Golgotha. Le 19 avril donc, un vendredi saint, trois personnalités parmi les plus illustres et les plus adulées du Bénin débarquèrent à l’improviste sur le plus grand marché de Cotonou. Elles demandèrent à la foule commerçante de Dantokpa de se soulever. Incrédule, la foule regardait, immobile, ces trois illustres Béninois qu’elle avait si souvent acclamés. Le moins âgé des trois tenta le coup de poing avec un policier. Un autre policier dégoupilla une grenade rasante et sonore. Incrédules à leur tour, les trois grands conjurés détalèrent sans demander leur reste.
​Mais « Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage ». L’assaut, prévu pour être final, fut donné le 1er mai. La fête du travail se prête à des revendications hurlées par des foules qu’on peut attiser de loin et transformer en braises sur la cité. Celui qui a échappé au supplice suprême du Golgotha n’échappera pas au supplice non moins suprême de la roche Tarpéienne, ramenée pour la circonstance au quartier Cadjêhoun de Cotonou, à l’entrée sud de la capitale économique, à côté du domicile d’un des attiseurs, déjà présent à Dantokpa avec propension au pugilat. Et ce fut un 1er mai tel que voulu pour le Bénin par deux anciens Présidents de la République et la Doyenne du Parlement avec le soutien d’une petite bande d’autres frustrés minables. Armés de bric et de broc, des nervis, stipendiés et drogués, firent irruption le 1er mai : voitures haut de gamme exposées à la vente parties en fumée. Le feu. Des aboiements dans la nuit. Un des nervis, ignare en plus d’être drogué, saisit une grenade fumante lancée par un policier : son bras droit devint moignon sanguinolent. Dans le brouhaha barbare de brutes ameutées et payées, les forces de l’ordre, olympiennes et stoïques, restèrent l’arme au pied. Mais quand le 2 mai les va-nu-pieds se remirent à piller, elles tirèrent. Des imprudents moururent. Il y eut des blessés. Ce fut la fin du cauchemar. Pour qu’il se calme, on enferma en sa caverne, 52 jours durant, le plus grand attiseur.
​Prévenu par « il nous énerve, j’irai le chercher, j’irai le capturer », etc., le coryphée du Nouveau Départ sut empêcher l’embrasement général envisagé autour du 11 avril 2021. Ainsi le Bénin a-t-il déjoué la trahison de Judas et n’est-il pas retourné à la dictature des 278 partis politiques, à la torture des syndicats en grève six mois sur douze, á la tristesse des jours et nuits sans énergie électrique, à la souffrance des villages sans eau potable, etc. Sur orbite de démocratie et de développement, avance, ô Bénin, et point ne t’arrête en chemin.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

29 mai 2021 par Judicaël ZOHOUN




POUR UN AUTRE REGARD SUR L’AFRIQUE ! RESPECT, PRAGMATISME, CONFIANCE (...)


5 juillet 2021 par Judicaël ZOHOUN
Nos partenaires, nos amis, nos sœurs et frères d’Afrique en ont assez… (...)
Lire la suite

Le Bénin ne vit pas sous une dictature


28 mai 2021 par Judicaël ZOHOUN
Un texte bien inspirant avait récemment circulé, sur les réseaux sociaux (...)
Lire la suite

Une immigrée africaine devenue lesbienne malgré elle (Par Aliou (...)


24 mai 2021 par Judicaël ZOHOUN
Elle vient d’un pays musulman où l’homosexualité est vue comme une (...)
Lire la suite

Dieu incarné en débat à Parakou


20 février 2021 par Judicaël ZOHOUN
​Récemment, sur Golfe TV Africa, relayé par les réseaux sociaux, (...)
Lire la suite

Mes prédictions IdO pour 2021 : une technologie plus intelligente (...)


17 février 2021 par Judicaël ZOHOUN
Découvrez les tendances de l’IdO que nous verrons le plus en 2021. Parmi (...)
Lire la suite

Étudiants étrangers, victimes collatérales COVID-19 : Suggestions de (...)


12 février 2021 par Judicaël ZOHOUN
Dans les deux sens du terme les étudiants étrangers sont des victimes (...)
Lire la suite

Dieu et le Covid-19


30 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
​Lorsque nous ne sommes pas en soin intensif pour avoir été testé positif (...)
Lire la suite

Le défi mondial de la régulation du Web


28 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
Les questions de la liberté d’expression sur Internet et de la (...)
Lire la suite

La révolution des Hobbits - Pourquoi ils vont conquérir le (...)


24 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
Philippe de Roux est un entrepreneur social. Après des études de (...)
Lire la suite

Les grands moments de la musique béninoise


3 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
CHRONIQUE Musique : Angélique Kidjo n’a pas dit la vérité Le titre (...)
Lire la suite

LE PARRAINAGE OU LA DERNIÈRE MARCHE DES RÉFORMES POLITIQUES


2 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
Depuis quelques semaines, le débat politique au Bénin est polarisé (...)
Lire la suite

Réhumanisation de l’homme en 2021


2 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Masqués, nous sortons de 2020. Masqués, nous (...)
Lire la suite

Obama et Trump et l’empathie en politique


5 décembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Certains politologues rendent le Covid-19 (...)
Lire la suite

Félix Iroko historien sans désemparer


28 novembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) A quelques heures d’intervalle, avec un an de (...)
Lire la suite

L’ élection américaine de 2020


22 novembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
L’élection présidentielle du 3 novembre 2020 était sans doute l’élection (...)
Lire la suite

Ambitions de la nouvelle Charte des partis politiques du (...)


31 octobre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Depuis quelque temps, il n’est clameur et fureur (...)
Lire la suite

Evolution de l’Etat au Bénin


24 octobre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Dans son interview à Jeune Afrique (N° 3093, (...)
Lire la suite

Chemins et textes pour la victoire


17 octobre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​« Les hommes meurent et ils ne sont pas heureux (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires