mercredi, 6 juillet 2022 •

567 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Coopération

Le Japon et l’Afrique renforcent leur partenariat pour accélérer le relèvement post-Covid-19




À l’issue d’une réunion ministérielle virtuelle tenue les 26 et 27 mars dans le cadre de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement africain (TICAD), de hauts responsables africains et japonais ont convenu que le renforcement des partenariats internationaux est essentiel pour accélérer un développement solide, durable et inclusif, alors que le continent commence à se redresser face à l’impact de la pandémie de Covid-19 sur ses progrès économiques et sociaux.

Les ministres japonais et africains présents à la réunion, ainsi que d’autres hauts responsables, ont noté que, pour la première fois en 25 ans, l’Afrique connaît une récession dévastatrice après près de trois décennies développement croissant. Les chocs socio-économiques provoqués par la pandémie de Covid-19 ont fait chuter le PIB de l’Afrique de plus de 3 % en 2020 et plongé plus de 40 millions d’Africains dans la pauvreté. « La pandémie de Covid-19 a clairement mis en évidence que les économies axées sur l’exportation de matières premières sont extrêmement vulnérables aux chocs externes, ainsi qu’aux dommages causés à leurs écosystèmes », a déclaré Mme Ahunna Eziakonwa, Administratrice adjointe du PNUD et Directrice régionale pour l’Afrique, lors de la réunion ministérielle.

« Nous sommes préoccupés par la guerre en cours en Ukraine, qui pourrait encore accroître l’insécurité alimentaire, ralentir la croissance économique, provoquer une instabilité macroéconomique, affecter la démocratisation et saper les efforts de paix en Afrique », a-t-elle fait remarquer. « Les partenariats sont bénéfiques pour tous, et travailler plus étroitement ensemble est la seule voie à suivre. Aucune région, aucun pays au monde ne peut être résilient à lui seul. »

Trois domaines clés pour soutenir les plans de développement de l’Afrique dans une ère post-COVID-19 ont été mis en lumière lors des discussions ministérielles : parvenir à une croissance durable et inclusive pour réduire les inégalités économiques ; parvenir à des sociétés durables et résilientes fondées sur la sécurité humaine ; et construire une paix et une stabilité durables.

Les participants de haut niveau ont reconnu l’importance de promouvoir l’investissement privé en se concentrant sur les entreprises qui résolvent les problèmes sociaux par l’innovation, comme la transformation numérique, ainsi qu’en mettant davantage l’accent sur la transition énergétique ainsi que sur le développement des économies « vertes » et « bleues » en Afrique.

Mme Eziakonwa a également souligné que l’accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine est un instrument clé qui peut potentiellement stimuler le commerce intra-africain jusqu’à 33% et réduire le déficit commercial du continent de 51%. « Maximiser son potentiel pourrait ouvrir d’importantes opportunités de croissance, donner aux pays la possibilité de diversifier leurs économies, d’augmenter leur capacité de production et d’élargir la gamme de produits manufacturés fabriqués en Afrique », a-t-elle déclaré.

Passant aux innombrables impacts de la pandémie sur les sociétés africaines, notamment l’augmentation de la malnutrition, l’aggravation des pénuries alimentaires et les ravages que la pandémie a fait peser sur des systèmes de santé déjà fragiles, les participants ont souligné que les sociétés résilientes et durables devraient être considérées dans le cadre du concept de sécurité humaine, en vue d’atteindre la couverture sanitaire universelle. Compte tenu des projections actuelles de croissance démographique sur le continent, le renforcement des systèmes de santé est primordial. À cet égard, les efforts du Japon pour un accès équitable aux vaccins COVID-19 en Afrique, y compris sa fourniture de vaccins et sa contribution financière à l’installation COVAX, ont été très appréciés par les délégations africaines participant à la réunion.

Soulignant les efforts continentaux pour instaurer une paix et une stabilité durables, les participants ont souligné la nécessité de s’attaquer aux causes profondes qui entravent la réalisation d’une paix et d’une stabilité durables en Afrique. La consolidation de la démocratie et de la bonne gouvernance dans le cadre de l’état de droit reste une priorité urgente, ainsi que des efforts accrus pour renforcer les institutions et les capacités.

Co-organisée par le gouvernement du Japon, le Bureau du Conseiller spécial des Nations Unies pour l’Afrique, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Banque mondiale et la Commission de l’Union africaine, cette réunion interministérielle de deux jours vient en amont de la 8e Conférence internationale de Tokyo sur le développement africain (TICAD8), qui se tiendra les 27 et 28 août 2022.

Depuis près de 30 ans, le gouvernement du Japon, par le biais du processus TICAD, a contribué à l’intégration de la sécurité humaine et des approches de développement centrées sur l’être humain. La TICAD est devenue un forum majeur sur le développement en Afrique.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

30 mars 2022 par Akpédjé Ayosso




« Les défis sont importants et nous devons donner le meilleur de nous (...)


4 juillet 2022 par Akpédjé Ayosso
Le président de la Guinée Bissau, Umaro Sissoco Embaló, a été élu, ce (...)
Lire la suite

Le Parlement saccagé par des manifestants


2 juillet 2022 par Ignace B. Fanou
La Libye dans la chaos. Des manifestants ont assiégé, ce vendredi 1er (...)
Lire la suite

Des migrants confirment comment l’assaut a été planifié


1er juillet 2022 par Akpédjé Ayosso
Des émigrants subsahariens ont avoué avoir participé à l’assaut du (...)
Lire la suite

2 millions $ pour accélérer les réformes du secteur de l’électricité


28 juin 2022 par Akpédjé Ayosso
Le Conseil d’administration du Fonds africain de développement a (...)
Lire la suite

Les autorités marocaines déplorent le drame


27 juin 2022 par Akpédjé Ayosso
Des morts et blessés ont été enregistrés dans l’assaut perpétré par les (...)
Lire la suite

La BOAD reçoit le soutien du Conseil des Ministres de l’UEMOA et de la (...)


25 juin 2022 par Akpédjé Ayosso
Messieurs Sani YAYA, Ministre de l’Economie et des Finances de la (...)
Lire la suite

Boni Yayi relève des points négatifs de la décision de l’OMC


21 juin 2022 par Akpédjé Ayosso
L’ex président de la République du Bénin Boni Yayi a relevé un point (...)
Lire la suite

Hommage à 02 défenseurs des droits de l’Homme


18 juin 2022 par Akpédjé Ayosso
La société civile marocaine a rendu, ce vendredi 17 juin 2022, à Genève, (...)
Lire la suite

5G Mokki, le réseau spatial qui va bouleverser le commerce (...)


17 juin 2022 par Akpédjé Ayosso
Dans le cadre de la 5G Summer School de l’université d’Aalto, des (...)
Lire la suite

« L’observation est un outil indispensable pour améliorer la qualité des (...)


13 juin 2022 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des (...)
Lire la suite

Le Conseil supérieur des oulémas condamne le film "Sayidat Al (...)


12 juin 2022 par Ignace B. Fanou
Dans un communiqué rendu public, ce samedi 11 juin 2022, le Conseil (...)
Lire la suite

Le Roi du Maroc établit un pont entre civilisations


10 juin 2022 par Ignace B. Fanou
La ’’ville des étrangers’’, située au nord du Maroc, a abrité ce vendredi 10 (...)
Lire la suite

Le Togo annonce l’ouverture d’un consulat à Dakhla


7 juin 2022 par Ignace B. Fanou
La République du Togo va ouvrir très prochainement un consulat général à (...)
Lire la suite

La Conférence des ministres africains s’ouvre mercredi à Rabat


7 juin 2022 par Ignace B. Fanou
Le Royaume du Maroc abrite, ce mercredi 08 juin 2022, à Rabat, la (...)
Lire la suite

Une conférence ministérielle s’ouvre au Maroc mardi


6 juin 2022 par Ignace B. Fanou
Le Royaume du Maroc organise du 7 au 10 juin 2022, la Conférence (...)
Lire la suite

Un Béninois invente le Smartphone de 15 langues africaines


2 juin 2022 par Marc Mensah
Communiquer en Fon ; Dendi ; Mina ; Moré ; Gourmantché ; Peulh, Baoulé ; (...)
Lire la suite

MSF dénonce les traitements inhumains infligés aux migrants


2 juin 2022 par Akpédjé Ayosso
L’organisation médicale humanitaire internationale Médecins Sans (...)
Lire la suite

Nasser Bourita représente le Roi du Maroc à Malabo


1er juin 2022 par Akpédjé Ayosso
Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires