mardi, 18 juin 2024 -

779 visiteurs en ce moment

Formation professionnelle

Claire Amitié Cotonou mène des actions au profit des filles démunies




L’association Claire Amitié International mène depuis plusieurs années des actions en faveur des jeunes démunies et déscolarisées. Au centre Claire Amitié Cotonou (Bénin) créé en 2011, les jeunes filles sont formées pour devenir FREE (Femme, Responsable, Epanouie et Entrepreneure).

Accompagner et former des jeunes filles déscolarisées ou issues de milieux défavorisés afin de leur permettre de s’épanouir dans la société. C’est la mission que s’est assignée l’association Claire Amitié International, fondée en 1946 par Thérèse Cornille en France.
Selon Mansuette N’goran, responsable du Centre Claire Amitié Cotonou, la fondatrice Thérèse Cornille a côtoyé des jeunes filles démunies pendant la seconde guerre mondiale. « Elle aimait nous transmettre la phrase : Chez nous, on était pauvre mais on s’aimait. (...) Thérèse a compris que malgré la pauvreté, nous pouvons relever de grands défis si l’amour est présent », a confié Mansuette N’goran.

Les élèves du centre Claire Amitié Cotonou reçoivent en 2 années une formation professionnelle en pâtisserie, hôtellerie, restauration et entreprenariat. Environ 80 filles sont accueillies au Centre de Cotonou par an. En 2022, sur les 84 jeunes filles en formation, 50% ont moins de 25 ans. Elles ont arrêté l’école en 5ème.
Au terme de leur formation, les jeunes filles effectuent leur stage dans un milieu professionnel. La formation au Centre Claire Amitié permet aux jeunes filles de se réaliser et d’acquérir leur autonomie. C’est le cas de Victorine Alva, ancienne élève et désormais cheffe dans un hôtel à Cotonou. Elle confie que cela n’aurait pas été possible sans l’accompagnement de Claire Amitié.

L’Association des amis du Centre Claire Amitié de Cotonou apporte aussi son aide à travers plusieurs actions. Selon son président Eugène Sognon, l’association intervient sur les volets formation, soutien matériel et financier, encadrement des filles, recherche des lieux de stage etc.
Les apprenantes sont aussi formées en entrepreneuriat. Elles produisent des jus d’ananas bio pour commercialiser. « Elles sont vraiment impliquées. Nous les organisons et chaque groupe a son travail spécifique pour que la production arrive jusqu’au bout », a affirmé Mansuette N’goran, responsable du Centre Claire Amitié Cotonou.

Toutes les actions sont menées dans le centre avec l’aide des animatrices, des volontaires et des professeurs. « J’ai choisi de venir aider toute l’équipe parce que je trouve que c’est très important d’aider les femmes (...) à devenir plus autonomes financièrement et également humainement », a indiqué Aurore Ametis, volontaire de solidarité internationale chez Claire Amitié Cotonou.

Le Centre Claire Amitié Cotonou fonctionne principalement grâce à des dons. Une participation financière est également demandée aux jeunes filles dans le cadre de leur apprentissage.
Chaque année, le nombre d’élèves augmente. « Nous voulons continuer l’action de Claire Amitié. (...) Chers amis de par le monde, nous vous attendons à Claire Amitié pour nous rejoindre et accompagner cette jeunesse qui compte sur nous », a ajouté la responsable du Centre Claire Amitié Cotonou.

Akpédjé Ayosso

Claire Amitié dans le monde

Fondée en France en 1946 par Thérèse Cornille, Claire Amitié a pour mission d’accueillir, d’accompagner et de former les jeunes filles, jeunes femmes en difficulté ou déscolarisées de tous pays.
Au sein des foyers de Claire Amitié, on aide ces jeunes à se connaitre soi-même, à s’épanouir dans toutes les dimensions de leur être.
En dehors de la France, il y a 8 centres dans le monde : 6 en Afrique de l’Ouest Francophone, 1 au Brésil et 1 au Cambodge. Les jeunes femmes issues de milieux défavorisés y reçoivent un accompagnement personnalisé et une formation professionnelle qui leur permettra d’obtenir une activité génératrice de revenu, gage de leur autonomie. Claire Amitié contribue ainsi à l’Objectif de Développement Durable numéro 5 (égalité entre les sexes, autonomisation de la femme).

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

2 juillet 2023 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou




WAPCo enregistre une baisse des volumes de gaz naturel à transporter


17 juin 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
La société West African Gas Pipeline Company Limited (WAPCo) connait (...)
Lire la suite

La DG de l’ANaGeM se prononce sur l’ouverture des autres marchés


17 juin 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
La Directrice Générale de l’Agence Nationale de Gestion des Marchés (...)
Lire la suite

Les 9 marchés de Cotonou estimés à près de 32 milliards FCFA


17 juin 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
La construction des 9 marchés urbains de Cotonou a coûté environ 32 (...)
Lire la suite

Léonard Kèdoté nouveau PDG de l’Agetip


17 juin 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
L’Agence d’exécution des travaux d’intérêts publics au Bénin (AGETIP (...)
Lire la suite

Le BAC officiellement lancé au CEG 1 Dassa


17 juin 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche (...)
Lire la suite

Un ghetto démantelé à Kétou


17 juin 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Une descente de la police républicaine dans un ghetto au quartier (...)
Lire la suite

Des Camerounais arrêtés et jugés à la CRIET


16 juin 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou
La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (...)
Lire la suite

8 personnes dont deux Béninois arrêtés pour cybercriminalité


16 juin 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou
La Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité (BCLCC) du (...)
Lire la suite

Un présumé voleur de motos interpellé par la police à Djougou


16 juin 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou
Les éléments du commissariat du 3e arrondissement de Djougou ont (...)
Lire la suite

Une pharmacie clandestine démantelée à Adja-Ouèrè, 193 Kg de (...)


13 juin 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou
Les éléments du commissariat d’arrondissement de Tatonnoukon, à (...)
Lire la suite

La Fondation Claudine Talon sauve encore 31 femmes


13 juin 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou
A travers le projet Zéro fistule obstétricale au Bénin, la Fondation (...)
Lire la suite

Des catégories de personnes et objets à inscrire au Fichier de la Police


13 juin 2024 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Les informations nominatives (nom, prénoms, filiation, références de (...)
Lire la suite

Des journalistes condamnés avec sursis, 500 000 f d’amende


12 juin 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Trois journalistes ont été condamnés mardi 11 juin 2024 dans (...)
Lire la suite

Une société cumule plus de 41 millions F de loyers impayés


12 juin 2024 par Marc Mensah
Le preneur de l’immeuble de l’ex hôtel « LA CAPITALE » à Porto-Novo, (...)
Lire la suite

Le corps sans vie d’une femme repêché sur la lagune de Cotonou


12 juin 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Ce mardi 11juin 2024, le corps sans vie d’une femme a été repêché sur (...)
Lire la suite

Clément Capo-Chichi en garde à vue à la BEF


11 juin 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le président de la Commission béninoise des droits de l’Homme (CDBH), (...)
Lire la suite

Tayc et Dadju reçus par Talon


11 juin 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les artistes Tayc et Dadju séjournent au Bénin depuis dimanche 09 (...)
Lire la suite

Un jeune homme risque 05 ans de prison pour escroquerie via internet


11 juin 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires