mardi, 28 septembre 2021 •

330 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

L’Université d’Abomey-Calavi (UAC)

L’enseignement supérieur public béninois à l’épreuve de la croissance démographique




La présente réflexion est une contribution en vue d’attirer l’attention des autorités en charge de l’enseignement supérieur face à la crise de la croissance démographique dans les universités publiques béninoises.
Pour apprécier la capacité accueillir et à former les nouveaux étudiants en nombre toujours croissant d’année en année, des collectes de données relatives aux inscriptions à l’UAC, à la disponibilité du personnel enseignant de formation et d’encadrement, des infrastructures et équipements d’appui à la formation sont faites.
L’accessibilité à l’instruction, à la formation de la couche juvénile dans les centres publics est un impératif de développement. Dans les pays sous- développés, l’effectif des candidats au premier diplôme universitaire qu’est le baccalauréat est en forte croissance. Il en est de même des candidats qui obtiennent ce précieux sésame et qui du coup, prennent d’assaut les universités publiques en général et le campus d’Abomey-Calavi en particulier. Si autrefois, le taux d’admissibilité au baccalauréat ne dépasse pas 10%, il dépasse de nos jours les 30%.
Le tableau I montre les nombres des inscrits au baccalauréat ainsi que les taux de réussite sur les cinq (5) dernières années au Bénin. Ces chiffres traduisent la pression qui s’exerce sur les universités publiques et notamment sur le campus de l’UAC, compte tenu de leur capacité d’accueil de nouveaux étudiants.

Tableau I :Inscrits et taux de réussite au baccalauréat au Bénin de 2012 à 2016


Source : Office du baccalauréat, 2016

Après avoir décroché le premier diplôme universitaire, plus de 75% des nouveaux bacheliers s’inscrivent dans les universités publiques dont plus de 50% pour l’UAC seule. Ceci est favorisé par les frais d’inscription et de formation relativement faible ou gratuit dans ce haut lieu de savoir comparativement aux universités privées. A cela, il faut ajouter les inscriptions des nouveaux étudiants pour bénéficier des services sociaux à savoir : le faible coût de transport étudiants pour aller au cours, le service de la restauration universitaire, les inscriptions pour bénéficier par la suite de son secours universitaire parce qu’ayant obtenu onze sur vingt (11 / 20) comme moyenne au baccalauréat, les activités socioculturelles qui génèrent quelques revenus.
Ces raisons font de l’UAC, l’université qui a les plus gros effectifs dans ses établissements avec un record pour la FLASH. Ces gros effectifs influencent négativement le taux d’encadrement des apprenants. Le nombre d’enseignants qualifiés est toujours en nombre insuffisant pour bien encadrer et former les apprenants en nombre toujours croissant ; les infrastructures (salles de cours, centres de documentation, laboratoires, centres d’expérimentation etc.) et les matériels didactiques et pédagogiques sont également insuffisants.
Cette difficulté à prendre en charge de façon adéquate la formation des apprenants explique quelques les mouvements de grèves répétées des étudiants. Pour Judicaël D. un ancien étudiant de l’UNB des années 1998 actuelle UAC, « En mon temps, nous avons cours tous les jours de 7 heures à 17 heures ou parfois à 19heures. On était environ 180 en deuxième année de géographie à la FLASH. Mais aujourd’hui, j’apprends qu’ils sont plus de quatre mille en première année de géographie divisés en deux groupes qui font cours alternativement et parfois une semaine sur deux. Tout ceci montre que l’UAC a largement atteint sa capacité d’accueil des étudiants. Et vous savez que là où les étudiants sont nombreux et ne sont pas suffisamment occupés, ce sont des revendications à n’en point finir. Je ne comprends pas qu’un étudiant qui a fait quatre (4) ans d’étude à l’université ne connaisse pas là où se trouve, un centre de documentation sur le campus de Abomey-Calavi ».
Depuis la rentrée académique 2013-2014, le nombre des inscrits à l’UAC a atteint 104603 apprenants et ce nombre a considérablement augmenté au cours des Années 2014-2015 et 2015-2015. Il est clair que les universités publiques éprouvent de réelles difficultés pour encadrer et former les apprenants compétitifs sur le plan sous régional. Quel suivi, quel contrôle un enseignant dispensant son cours peut-il avoir devant mille, deux mille étudiants dans un amphithéâtre mal éclairé et mal ventilé où la chaleur humaine est étouffante ?
C’est dire que l’UAC réunie peut-être sans le savoir tous les ingrédients pour que les taux d’échecs en fin d’année soient toujours des plus élevés.
Au regard de tout ce qui précède, la nouvelle carte universitaire du Bénin gagnerait à créer une troisième université pluridisciplinaire. Au lieu de chercher à renforcer le site du campus de l’UAC surtout en effectif, il faudra chercher à désengorger ce site en ayant des centres universitaires qui de leur position dépendront administrativement de l’UAC. Au-delà des services statistiques, les universitaires publiques du Bénin devront se doter de services de prévision, de programmation surtout en infrastructures à construire et personnel Enseignant à recruter.

Alognisso Gabin

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

23 juin 2017 par Judicaël ZOHOUN




Après la Douane, pourquoi pas les Impôts


27 septembre 2021 par Marc Mensah
Le changement opéré à la Direction Générale des Douanes va bientôt souffler (...)
Lire la suite

Trois chefs de faculté au banc des accusés


27 septembre 2021 par Marc Mensah
Un second scandale sexuel vient éclabousser les enseignants de (...)
Lire la suite

Près d’une tonne d’ivoire saisie


26 septembre 2021 par Marc Mensah
Les forces de sécurité publique ont saisi environ 900 kilogrammes (...)
Lire la suite

Les clarifications de Dénis Assongba sur les accusations


23 septembre 2021 par Marc Mensah
Le promoteur du ‘’Festival Vodoun Africa USA’’, Dénis Atchadé Asongba, a (...)
Lire la suite

Le sort de Dassigli entre le parlement et la Haute Cour de (...)


23 septembre 2021 par Marc Mensah
L’ancien ministre de la décentralisation, Barnabé Dassigli a été écouté (...)
Lire la suite

Le major du centre de santé St Michel arrêté


22 septembre 2021 par Marc Mensah
Les arrestations se poursuivent dans l’affaire de « trafic de carnets (...)
Lire la suite

1 mort et 2 blessés dans un braquage


21 septembre 2021 par Marc Mensah
Un cambiste a été tué et deux membres de sa famille ont été blessés dans (...)
Lire la suite

Les actions sociales menées après 100 jours de Talon 2


20 septembre 2021 par Marc Mensah
Investi officiellement le 23 mai dernier, le Président de la République (...)
Lire la suite

Les cabinets MinDO Consultants et Afrique RSE lancent le Baromètre RSE, (...)


20 septembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
Le cabinet béninois MinDo Consultants et son confrère franco-camerounais (...)
Lire la suite

Un moulin à maïs tue une dame à N’dali


18 septembre 2021 par Marc Mensah
Une dame âgée de 35 ans est passée de vie à trépas à la suite d’un accident (...)
Lire la suite

Neuf personnes blessées à Allada


16 septembre 2021 par Marc Mensah
Un accident de circulation survenu, mardi 14 septembre 2021, à Allada a (...)
Lire la suite

Un policier arrêté pour avoir perdu son arme


15 septembre 2021 par Marc Mensah
Un fonctionnaire de police est en arrêt de rigueur de soixante jours (...)
Lire la suite

7 cybercriminels interpellés à Sèmè-Podji


14 septembre 2021 par Marc Mensah
La police a procédé, mardi 14 septembre 2021, à l’arrestation de 7 (...)
Lire la suite

Un professeur d’université en prison pour violence conjugale


14 septembre 2021 par Marc Mensah
Un professeur assistant à la Faculté de Droit et des Sciences Politiques (...)
Lire la suite

Vers une meilleure réponse aux épidémies en Afrique de l’Ouest


14 septembre 2021 par La Rédaction
L’Université d’Abomey-Calavi (UAC) a procédé au lancement du projet « (...)
Lire la suite

La femme d’un ex ministre de Talon écrouée dans l’affaire 39 (...)


11 septembre 2021 par Marc Mensah
L’épée de Damoclès continue de tomber sur les personnes mêlées à l’affaire (...)
Lire la suite

1 mort et 4 blessés dans un accident


10 septembre 2021 par Marc Mensah
Un accident de la circulation survenu à la hauteur du CEG Madécali dans (...)
Lire la suite

La mine d’or des déchets issus des mangues


10 septembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
Au Burkina Faso, un technicien des sciences appliquées met au point un (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires