samedi, 27 novembre 2021 •

364 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Election au Conseil des droits de l’Homme

Amnesty encourage le Bénin à promouvoir les droits humains




Amnesty International Bénin a réagi à la suite de l’élection du Bénin au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

L’élection du Bénin en qualité de membre du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies « (…) devrait encourager les autorités à davantage respecter et promouvoir la protection des droits humains au Bénin et au-delà de ses propres frontières », selon Amnesty International Bénin.
Dans un communiqué publié le 15 octobre 2021, l’organisation internationale de défense des droits humains indique qu’elle « sera particulièrement attentive à ce que le gouvernement assume pleinement ses responsabilités ».
Amnesty International dit prendre acte de la volonté des autorités de « s’investir dans la poursuite de la promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption ainsi que dans la mobilisation, à travers différentes stratégies, des ressources devant permettre aux populations les plus vulnérables d’avoir accès à : un système alimentaire adéquat, une éducation de qualité, des soins de santé qui protègent les plus démunis, l’eau potable, l’énergie…etc. » « Cependant, nous leur rappelons que la promotion–essentielle -des droits économiques et sociaux, doit aller de pair avec le respect des droits politiques et civils fondamentaux (…) », a indiqué Amnesty International.
Selon l’organisation, ces droits sont mis à mal actuellement au Bénin. Des recommandations ont été faites aux autorités à la suite de l’élection du Bénin au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. « Amnesty International appelle les autorités à saisir cette opportunité pour mettre fin au harcèlement judiciaire de certains militants et journalistes, et à garantir à –la vingtaine au moins -de militants et de membres de l’opposition arrêtés dans le contexte de l’élection présidentielle d’avril 2021, leur droit à un procès juste et équitable, à recevoir des visites de leurs familles à intervalles réguliers, et à avoir un accès confidentiel à des avocats. Elles doivent aussi revenir sur leur décision prise en mars 2020, de retirer aux individus et organisations non gouvernementales le droit de soumettre directement des plaintes à la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples. »
M. M.
L’intégralité du message d’Amnesty International Bénin

L’élection au Conseil des droits de l’homme doit entrainer une plus grande implication en faveur des droits humains. À la suite de l’élection du Bénin au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies le 14 octobre 2021, Fabien Offner, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International a déclaré : « Cette élection devrait encourager les autorités à davantage respecter et promouvoir la protection des droits humains au Bénin et au-delà de ses propres frontières. Amnesty International sera particulièrement attentive à ce que le gouvernement assume pleinement ses responsabilités. « Nous prenons acte de la volonté des autorités exprimée après l’élection, de « s’investir dans la poursuite de la promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption ainsi que dans la mobilisation, à travers différentes stratégies, des ressources devant permettre aux populations les plus vulnérables d’avoir accès à : un système alimentaire adéquat, une éducation de qualité, des soins de santé qui protègent les plus démunis, l’eau potable, l’énergie…etc. » « Cependant, nous leur rappelons que la promotion–essentielle -des droits économiques et sociaux, doit aller de pair avec le respect des droits politiques et civils fondamentaux, actuellement mis à mal au Bénin. Ces dernières années ont été marquées par de sérieuses atteintes à la liberté d’expression et la liberté de réunion pacifique. « Amnesty International appelle les autorités à saisir cette opportunité pour mettre fin au harcèlement judiciaire de certains militants et journalistes, et à garantir à –la vingtaine au moins -de militants et de membres de l’opposition arrêtés dans le contexte de l’élection présidentielle d’avril 2021, leur droit à un procès juste et équitable, à recevoir des visites de leurs familles à intervalles réguliers, et à avoir un accès confidentiel à des avocats. Elles doivent aussi revenir sur leur décision prise en mars 2020, de retirer aux individus et organisations non gouvernementales le droit de soumettre directement des plaintes à la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples. »

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

20 octobre 2021 par Marc Mensah




Trois présumés malfrats arrêtés à Bassila


27 novembre 2021 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Trois présumés malfrats ont été déposés en prison en fin de semaine dans le (...)
Lire la suite

Voici les modalités de délivrance des titres d’accès au Port de (...)


27 novembre 2021 par Akpédjé Ayosso
Nouvelles modalités pour la délivrance et l’utilisation des titres (...)
Lire la suite

Un tricycle et son conducteur calcinés à Sèmè-Kpodji


26 novembre 2021 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Un tricycle et son conducteur ont été calcinés dans la matinée de ce (...)
Lire la suite

Un camion détruit tout sur son passage à Godomey


26 novembre 2021 par Akpédjé Ayosso
Grave accident de la route dans l’après-midi de ce vendredi 26 novembre (...)
Lire la suite

07 balles de tissu volées au marché central de Kandi


26 novembre 2021 par Akpédjé Ayosso
Vol de sept (07) balles de tissu estimées à plus d’un million de FCFA au (...)
Lire la suite

Une plateforme pour rassurer les populations du choix des (...)


26 novembre 2021 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Quel réseau GSM choisir lorsqu’on désire se rendre dans une localité du (...)
Lire la suite

Angélique Kidjo nominée dans trois catégories


26 novembre 2021 par Akpédjé Ayosso
La chanteuse béninoise Angélique Kidjo est nominée dans trois catégories (...)
Lire la suite

Un enseignant bat sa femme pour soupçon d’infidélité


26 novembre 2021 par Akpédjé Ayosso
Un enseignant a battu à coups de machette sa femme qu’il soupçonne (...)
Lire la suite

Le cabinet militaire transféré à la Présidence


26 novembre 2021 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le cabinet militaire du chef de l’Etat, Son Excellence Patrie Talon, (...)
Lire la suite

Une 3e vague de libération de détenus en vue


25 novembre 2021 par Akpédjé Ayosso
Des personnes interpellées dans le cadre des manifestations organisées (...)
Lire la suite

Voici les candidats admis au concours des auditeurs de justice


25 novembre 2021 par Akpédjé Ayosso
Les résultats du concours de recrutement des auditeurs de justice sont (...)
Lire la suite

Robert Gbian reçoit Michel Forst


25 novembre 2021 par Akpédjé Ayosso
Le vice-président de l’Assemblée nationale Robert Gbian a reçu ce jeudi (...)
Lire la suite

Des tests d’entrée à l’ESMT prévus pour le 30 novembre


25 novembre 2021 par F. Aubin Ahéhéhinnou
La direction des examens et concours du ministère de l’enseignement (...)
Lire la suite

Les inventaires de fin d’année débutent le 13 décembre


25 novembre 2021 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Les inventaires de fin d’année dans tous les magasins du Port Autonome (...)
Lire la suite

L’ex journaliste de l’ORTB justin Sossou décédé


25 novembre 2021 par Marc Mensah
L’ancien chef programme à la radio nationale (ORTB) est décédé ce jeudi (...)
Lire la suite

Orounla échange avec les travailleuses de sexe


24 novembre 2021 par Akpédjé Ayosso
Le préfet du Littoral Alain Orounla a eu une séance de travail, mardi 23 (...)
Lire la suite

Coordination des régimes de retraite entre la CNSS et le (...)


24 novembre 2021 par Akpédjé Ayosso
Le Conseil des ministres de ce mercredi a adopté le décret portant (...)
Lire la suite

8 forages pour desservir la commune de Ouidah en eau


24 novembre 2021 par Marc Mensah
Le conseil des ministres a autorisé la contractualisation pour la (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires